Le blog de gestionLe blog de gestion

«Le secret bancaire comme il y a dix ans c'est fini!»- TDG

Dans une interview au Tages Anzeiger, le patron d'UBS brise un tabou. De l'avis de Sergio Ermotti, le secret bancaire devrait tomber pour tout le monde.

Licenciements à UBS: «Nous sommes anéantis»- Le Matin.ch

La peur s’installe: la banque annonce le licenciement de 10'000 personnes, dont 2500 en Suisse. Témoignage.

«On nous disait de repousser les limites»-Le Matin.ch

Kweku Adoboli jugé à Londres pour une fraude ayant coûté 2,3 milliards de dollars à UBS, a affirmé mardi que ses supérieurs étaient au courant de ses activités et l'encourageaient à «repousser les limites».

L'ancien trader jugé à Londres, a affirmé que ses supérieurs étaient au courant de ses activités et l'encourageaient à aller toujours plus loin.

Le Brésil fait de l'œil aux banques suisses-swiss info.ch

Par Matt Allen, swissinfo.ch

Le nouvel eldorado du private banking suisse-swssinfo.ch

Par Alexander Kuenzle, swissinfo.ch

«Tout licenciement à UBS serait un scandale!»- TDG

Le président du PS accuse la direction d’UBS de cynisme. «C’est le personnel qui paye les pots cassés des erreurs de management», analyse Christian Levrat.

Une UBS plus durable fera des gagnants- Le Matin.ch

Au-delà des suppressions de postes, UBS opte pour la bonne stratégie. C’est l’avis d’Actares, organisation qui promeut un actionnariat responsable et la durabilité. Interview de son directeur Roby Tschopp.

«A notre avis, sur le plan stratégique, UBS a raison, indique Roby Tschopp. Nous faisons partie de ceux qui demandent depuis longtemps la séparation ou la réduction au minimum indispensable de la partie investment banking. De ce point de vue, nous pensons qu’UBS fait le bon choix.»

«UBS aura une stratégie plus stable et plus lisible»- Le Matin.ch

Un trait sur dix milles emplois et une grande partie de sa banque d’investissement: UBS choisit les grands moyens. Une approche justifiée, explique le professeur de finance Marc Chesnay.

Vice-directeur de l’Institut de banque et finance de l’Université de Zurich, Marc Chesnay décrypte l’annonce du jour.

Le Matin - Que fait la grande banque, comment lisez-vous sa stratégie?

UBS dégraisse, 2500 emplois à la trappe en Suisse- Le Matin.ch

UBS accélère la restructuration de sa banque d'affaires. D'ici à 2015, le numéro un bancaire helvétique va ramener son effectif à 54'000 salariés et par conséquent supprimer pas moins de 10'000 emplois, dont 2500 en Suisse.

UBS s'adapte à la nouvelle réalité, selon son patron- Le Matin.ch

Aussi bien l'environnement économique que le cadre réglementaire ont changé et UBS doit se préparer pour l'avenir, souligne-t-il.

Syndiquer le contenu